Articles tagués assessment

Évaluation du rendement

Il n’y a rien qui semble toucher plus les enseignants que l’évaluation. Comme nous devons éviter de parler de politique et de religion avec certaines personnes, il semble qu’il faut éviter de parler d’évaluation avec certains enseignants. C’est un sujet que les gens semblent prendre très personnellement.

À quoi sert l’évaluation?
Cette question est au coeur de la philosophie de l’enseignant. L’intention de l’évaluation qui est perçue par l’enseignant va influencer son point de vue sur l’apprentissage, les méthodes et les stratégies d’enseignement, et même la rétroaction qu’il ou elle va donner à ses élèves.

Si l’évaluation sert à voir ce dont l’élève peut se souvenir de ce qui a été enseigné, ou alors que l’évaluation est employée pour classer, trier ou catégoriser les élèves, ces intentions représentent un certain paradigme de l’éducation. Ce paradigme dit que l’élève est là pour absorber, apprendre, oui, mais n’a pas nécessairement une contribution à faire au processus d’apprentissage ou d’évaluation.

Si, par contre, l’évaluation sert à donner à l’élève une rétroaction riche et détaillée sur sa performance, à lui tracer des pistes claires pour l’amélioration et à lui fournir des occasions multiples et variées de démontrer ce qu’il a appris, cela représente un autre paradigme de l’éducation. L’évaluation dans cette façon de voir implique l’élève à chaque étape, lui donnant autant de responsabilité pour son succès qu’elle donne à l’enseignant.

Est-ce que l’élève doit avoir un rôle actif dans l’évaluation de ses apprentissages? Est-ce que cela aide à mieux apprendre ou, du moins, être plus conscient des apprentissages accomplis?

Publicités

, , , , , ,

2 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :